Breton Espace Presse

À l’heure actuelle, l’Europe doit être plus unie, plus forte, plus cohésive. L’Europe, qui a été l’un des endroits les plus libres du monde, avec plus de droits, où la grande majorité de la société jouit d’une meilleure qualité de vie, nous voulons qu’elle soit le cadre de cette initiative qui veut réunir la musique et la justice sociale en Europe.

L’appel que nous lançons de l’ONG Solidarité Intergénérationnelle, aura lieu

le 12 avril prochain, à 12h

Nous avons choisi cette date pour sa symbolique et, avec le même désir de régénération, nous invitons tous les musiciens d’Europe à sortir au balcon, à la terrasse ou à la fenêtre, pour jouer et chanter l’Ode à la joie, l’hymne européen, un hymne qui reprend les paroles du poète Schiller et la musique du compositeur Beethoven, dont on célèbre cette année le 250e anniversaire de la naissance.

Faisons de l’hymne européen le symbole de la paix, de l’union et de la solidarité.
Unissons-nous tous pour participer à cet événement festif qui se veut la voix d’une Europe de la solidarité, d’une Europe des droits sociaux, d’une Europe de la culture, d’une Europe ouverte aux plus démunis, d’une Europe pour tous ceux d’entre nous qui veulent vivre dans la liberté, la paix et la solidarité.

Après l’hymne européen, nous observerons une minute de silence pour honorer toutes les victimes qui sont mortes et ont été touchées par COCette action vise à exiger plus d’Europe sociale. Là où les gens sont la chose la plus importante, leurs droits humains, leur État providence, l’union de tous pour construire ensemble un espace sûr et solidaire.

Et puis, après les applaudissements, nous voulons que chaque territoire interprète son propre hymne régional, local ou traditionnel ou régional.

La musique est un langage universel, tout comme la paix, la joie et la solidarité.

Pour + l’Europe sociale, + la liberté et l’éducation :
participez, jouez, chantez.

Plus d’Europe sociale. La musique unit les coeurs et lorsque la musique résonne dans tous les foyers européens et que nous unissons nos voix, l’Europe comprendra qu’elle ne peut pas nous ignorer.
Ensuite, deux minutes de silence pour les personnes touchées, en particulier pour celles qui sont décédées. Applaudissements pour remercier tous les services de base essentiels et soutien à tous.
Enfin, chaque région jouera son propre hymne. Du global au local, pour plus d’Europe sociale

Pin It on Pinterest

Share This