Pays invité : la Galice

Découvrez le pays invité 2019 du Festival Interceltique de Lorient 

La Galice

          Au-delà du Chemin de Saint-Jacques, la Galice est la région située sur la face atlantique de l’Espagne péninsulaire. Avec plus de 1.300 kilomètres de côte, elle compte plus de 700 plages, parmi lesquelles beaucoup sont désertes, et un littoral aussi varié que beau, où l’on pourra découvrir les falaises les plus hautes d’Europe et les eaux calmes de ses rías, navigables 365 jours par an.

C’est sur la côte galicienne que se trouve le parc national maritime-terrestre des Iles Atlantiques de Galice, véritable joyau naturel qui, avec les parcs naturels de l’embouchure de l’Umia et des Dunes de Corrubedo offrent un parfait échantillon de l’ensemble de son profil littoral.

La Galice est une des régions plus verte de l’Espagne et plus de 1.000 petites rivières parcourent l’intérieur de ses terres entre de douces montagnes et vallées qui cachent quatre parcs naturels. Découvrir l’intérieur de la Galice à travers son important réseau hôtelier de Tourisme Rural est une véritable aventure.

Avec plus de 2000 ans d’histoire, la Galice possède quatre fleurons du patrimoine de l’humanité : la ville de Saint-Jacques de Compostelle, le Chemin de Saint-Jacques, la muraille romaine de Lugo (la mieux conservée du monde dans son style) et la Tour d’Hercule, le phare le plus ancien du monde encore en service, situé à La Corogne.

Les villes galiciennes sont au nombre de sept : la Corogne, Saint-Jacques de Compostelle, Ferrol, Lugo, Orense, Pontevedra et Vigo. Chacune avec son style et toutes différentes. La Corogne est accueillante et lumineuse. Ferrol est moderniste et Vigo marine et portuaire.

Plus de 20 stations thermales et plus de 300 sources font de la Galice la principale destination espagnole du Tourisme de Santé, avec plus de 2.500 places pour tous les goûts.

En dehors des villes, la Galice conserve ses magnifiques quartiers historiques dans ses villages, notamment Allariz, Baiona, Betanzos, Cambados, Cangas, Castro Caldelas, Celanova, Combarro-Poio, Corcubión, Mondoñedo, Monforte de Lemos, Muros, Noia, Ortigueira, Padrón, Pazos de Arenteiro-Boborás, A Pobra de Trives, A Pobra do Caramiñal, Pontedeume, Portomarín, Ribadavia, Ribadeo, Sarria, Tui, Vilagarcía de Arousa, Vilalba et Viveiro.

LE CHEMIN DE SAINT JACQUES

Depuis le Moyen-âge, nombreux ont été les pèlerins qui sont venus en Galice de tous les coins de l’Europe, attirés par le bout du Chemin de Saint-Jacques et les confins de l’Europe. Alors que l’Europe n’existait pas encore, le Chemin de Saint-Jacques en a été l’esquisse à travers l’échange de cultures et de connaissances qui circulaient dans tout l’Occident et confluaient à Compostelle. C’est ainsi que s’est créé un réseau culturel et social, germe de l’identité et de la conscience européennes que nous connaissons actuellement.

Aujourd’hui, le Chemin de Saint-Jacques conserve toute la splendeur culturelle et cosmopolite qu’a laissée le passage du temps, et ce chemin de pèlerinage médiéval, fondement de l’actuelle Europe, continue d’attirer des milliers de personnes chaque année. Le Chemin est universel et l’expérience unique, comme le reconnaissent les pèlerins modernes qui arrivent à Saint-Jacques de Compostelle partant des endroits les plus improbables du monde et motivés par des raisons personnelles ou collectives les plus variées.

GASTRONOMIE

 La gastronomie est l’un des principaux atouts de la Galice: la qualité et la variété de ses produits locaux, la tradition et une évolution respectant son passé constituent la base de la cuisine galicienne. L’agriculture, l’élevage, et surtout la mer y sont caractéristiques. Leurs produits y sont cuisinés maison, donc d’une manìère artisanale, posée, abondante et variée. La gastronomie galicienne se distingue donc par son originalité et son grand prestige.

 

L’existence de quelque 300 fêtes gastronomiques, tout le long de l’année, dans toute la région autonome, témoigne parfaitement de l’importance que les Galiciens accordent à la gastronomie. Ces exaltations des produits du terroir, qui attirent toujours les touristes, sont issues de célébrations locales ou régionales commémorant des traditions, de réunions d’amis, de fêtes à l’occasion des récoltes ou de festivités religieuses, dont les pélerinages, au cours desquels les voeux aux saints sont suivis d’un repas traditionnel.

ESPACES NATURELS EN GALICE

 La Galice est une mosaïque de paysages faite d’une infinité d’endroits d’intérêt culturel: une côte étendue et des zones continentales, des contrastes d’altitude ainsi que les importantes différences climatiques et par conséquent biogéographiques, et finalement une histoire au cours de laquelle les hommes ont transforme profondément l’espace.

L’opposition littoral/intérieur est sans doute le premier élément qui contribue à expliquer la diversité naturelle de la Galice. La longueur des côtes de la Galice et son profil sinueux, formé de golfes, baies, criques et caps, forment des espaces de contrastes où les côtes escarpées à différente altitude, plages, lagunes et dunes se situent face aux îles et îlots comme une composition picturale.

 

Parc National Islas Atlánticas

La Galice abrite le treizième parc national d’Espagne: le Parc national maritime et terrestre des Iles atlantiques de Galice, qui comprend les îles Cíes, Ons, Sálvora et l’île de Cortegada, dont 7.138 hectares maritimes et 1.195 hectares terrestres.

 

Parcs Naturels

 La Galice possède six parcs naturels qui sont spécialement protégés par les autorités régionales : Fragas do Eume, Corrubedo et lagunes de Carregal et de Vixán, dans la province de la Corogne; Mont do Invernadeiro, Enciña da Lastra et Baixa Limia-Serra do Xurés; dans la province d’Ourense; et Îles Cíes et Mont Aloia, à Pontevedra.

Photographies :  © Xunta de Galicia